« La cagette locale » – la réponse à la mondialisation défaillante

« La cagette locale » – la réponse à la mondialisation défaillante

Tout le monde parle de « circuits courts » et de « production locale » – Fabrice Michel a perfectionné la réponse à la mondialisation. Et ce, avec une offre assez incroyable.

(KL) – La pandémie, mais aussi la guerre en Ukraine, changent nos habitudes. Du coup, les gens veulent consommer local, sûr, sain. Quoi de mieux que d’agir entre les producteurs locaux et les consommateurs locaux, en leur proposant les meilleurs produits de la région ? Fabrice Michel, ancien ingénieur d’affaires, a développé un système à la fois simple et efficace qui permet de consommer local, sans pour autant devoir se déplacer dans les villages bas-rhinois pour acheter sur place. Comme quoi, les crises actuelles déclenchent aussi une grande créativité chez les entrepreneurs…

Les clients de « La cagette locale » commandent tout simplement leurs produits sur un site internet, les commandes sont transférées aux nombreux producteurs participant à ce système, et le lendemain, les clients sont livrés à domicile ou peuvent chercher leurs courses dans des points « click & collect ». Et les consommateurs ont le choix: fruits, légumes, viande, charcuterie, produits de traiteur, produits laitiers, épicerie salée et sucrée, boissons, beauté et maison… le tout produit et livré (et donc consommé…) localement.

A un moment où les premières étagères dans les supermarchés restent vides, on se rend compte que la mondialisation n’est pas aussi formidable qu’on avait pensé. Les interdépendances alimentaires et autres ne fonctionnent qu’à condition que le monde tourne paisiblement. Mais le monde ne tourne plus paisiblement depuis plus de deux ans et cela se traduit par des pénuries de toute sorte qui risquent encore de s’accentuer ces prochains temps. Cette évolution favorise clairement l’approche locale, une approche qui soutient à la fois les producteurs locaux et les consommateurs qui peuvent consommer des produits sûrs et de qualité et en plus, l’empreinte carbone de ces circuits locaux, est excellente.

Il est impressionnant de voir comment certains entrepreneurs ne se laissent pas abattre par les circonstances, mais au contraire, de les voir développer des concepts qui répondent parfaitement à un monde en pleine mutation. « La cagette locale » ramène l’alimentation, mais aussi la consommation d’autres produits, à un niveau « naturel ». Inutile d’y chercher des mûres venant du Pérou au mois de Février, les mûres figurent sur l’offre au moment où on peut les cueillir chez nous. Et ce sont des mûres qui n’auront pas fait le tour du monde en avion pour arriver dans nos assiettes. L’alimentation se calque donc à nouveau sur les cycles de production locaux, réduisant les transports et le gaspillage énergétique.

« La cagette locale », c’est le mode de consommation de demain, déjà disponible aujourd’hui. Une vraie alternative pour tous ceux qui ne veulent plus consommer des produits de qualité et provenance douteuse, qui ne veulent plus remplir les caisses de la hyper-distribution, mais qui souhaitent que demain aussi, on peut produire localement et de manière naturelle et qualitative.

Partager l'article
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Les derniers articles sur le même thème

Nos produits

Découvrez tous les produits de la boutique